Majoritairement liée à un âge vieillissant, la cataracte est une maladie oculaire, au même titre que l’hypermétropie, la myopie, ou encore l’astigmatie, à cela près qu’elle ne peut être résolue que par le biais d’un opération chirurgicale, et non par le port d’équipements à l’instar de ses cousines. Focus sur un trouble de la vision handicapant, mais traitable facilement par voie chirurgicale. 

I/  Définition

La cataracte est une maladie fréquente, qui correspond à l’opacification progressive du cristallin. Le cristallin est une lentille située derrière l’iris, il assure 3 fonctions principales : la mise au point, ou l’accommodation, grâce à sa forme courbée; il protège la rétine en la tapissant; et il fournit un tiers de sa puissance à l’oeil (la cornée s’occupe des deux tiers restants). 

La cause principale de la cataracte est le vieillissement du cristallin. En effet, la cataracte survient à partir de 85 ans dans 60% des cas, et à partir de 65 ans dans 20% des cas. Néanmoins, de nombreuses autres causes peuvent être identifiées (médicamenteuses – la prise de corticoïdes notamment, ou encore une importante consommation d’alcool ou de tabac-, traumatiques, radiques -provoqué par un excès de radiothérapie- ou métaboliques). Il existe ainsi, combinés à l’âge, de nombreux facteurs pouvant être responsables du développement d’une cataracte. Certains bébés naissent même avec (on appelle cela une cataracte congénitale) ! 

II/ Les symptômes

Le signe le plus fréquent lors de l’apparition de la cataracte est une myopie d’indice, c’est à dire que le patient commence à mieux voir sans lunettes qu’avec sa correction. 

Les signes associés sont l’éblouissement au soleil et la difficulté à la conduite de nuit. 

Quand la cataracte devient vraiment importante, on mesure une vraie baisse de la vue avec un brouillard important en vision de loin et de près. Cette baisse de vue ne peut être corrigée avec des lunettes. 

Certains constatent également un jaunissement de la vision globale

III/ Puis-je souffrir de la cataracte avant l’heure ? 

Il est évidemment possible de souffrir d’une cataracte avant que d’atteindre un âge avancé, néanmoins, seuls 20% des patients atteints de cataracte ont moins de 65 ans, un sur cinq donc. Voici les facteurs aggravants à éviter si vous souhaitez limiter vos chances de développer une cataracte : 

  • une trop grande exposition au soleil (aux UV en général) : le cristallin vieillit alors de manière prématurée et n’assume plus entièrement son rôle de protecteur vis-à-vis de la rétine; 
  • une consommation excessive d’alcool et de tabac;
  • une consommation importante de corticoïdes;
  • enfin, vous n’y pouvez rien, mais si vous êtes exposés aux rayons de la radiothérapie pendant une longue période, ou bien que vous êtes atteint d’une forte myopie, ou encore que vous souffrez de diabète, alors vous avez davantage de chances de faire face à une cataracte. 

IV/  Le traitement  

Aucune solution médicamenteuse n’empêche l’apparition de la cataracte ou retarde son apparition. 

L’opération de la cataracte

Le seul traitement est chirurgical. C’est ce que l’on appelle communément une opération de la cataracte. L’indication opératoire est posée quand la baisse de vue devient importante (environ 5/10) et que le patient est gêné dans son quotidien. 

Le traitement consiste en une ablation du cristallin lors d’une opération sous anesthésie locale. 

Une incision microscopique est faite et le cristallin est enlevé par phacoémulsification (des ultrasons). Il est remplacé par une petite lentille intra-oculaire choisie en fonction de la problématique spécifique de la vue du patient.

Les différents implants post-traitement de la cataracte et leurs prix

La première sorte d’implant est l’implant monofocal, lequel peut corriger la vision de loin. Cet implant est choisi par 95% des patients, et il est intégralement remboursé par l’Assurance Maladie. Le cristallin peut également être remplacé par une deuxième sorte d’implant, l’implant multifocal, lequel peut corriger la vision de près ou de loin, néanmoins, il présente de nombreuses contre-indications (notamment pour les patients atteints de glaucome ou de dégénérescence maculaire, et des inconvénients comme la gène en cas de conduite nocturne, ou les halos entourant les points lumineux pendant la vision de nuit par exemple. L’implant multifocal n’est pas entièrement pris en charge. Enfin, l’implant torique (qui peut être monofocal, ou multifocal), peut corriger l’astigmatisme, mais il est généralement plus onéreux. 

Le traitement post-opératoire de la cataracte

L’opération est non douloureuse et rapide. Dès le lendemain, le patient commence à voir à nouveau (léger flou pendant 2-4 jours). Dans la majorité des cas, ce sont les deux yeux qui sont touchés, la chirurgie se fait alors sur un oeil après l’autre, en deux jours. 

Le traitement post-opératoire consiste en l’instillation de gouttes anti-inflammatoires pendant 1 mois. En général, les patients sont très contents du résultat, ils retrouvent une vue avec des contrastes et des couleurs qu’ils avaient perdu jusqu’alors.

Cette opération est la plus pratiquée en France avec 800 000 opérations de la cataracte par an. 

Si vous pensez constater l’un des symptômes susmentionnés, ou si c’est le cas de l’un de vos proches, rendez-vous sur eyeneed.fr pour une consultation rapide chez un praticien proche de chez vous !

 

J'obtiens un RDV

Nos réseaux sociaux
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Jeter un oeil

La myopie

La myopie touche de nombreuses personnes : au total, ce sont quelque 25% de la population mondiale qui…
Jeter un oeil

Le glaucome

Le glaucome touche 10% des personnes de plus de 70 ans. Selon l’Inserm, 400 000 à 500 000…