Le confinement a été une épreuve pour chacun, vécue plus ou moins facilement. Elle se dégage peu à peu du paysage, néanmoins, chacun a pris des habitudes qui ne sont pas nécessairement les meilleures pour la santé visuelle. Pas d’affolement, Eyeneed vous guide.

ophtalmologue-strasbourg-confinement

I/ Les enfants & les écrans

Pendant le confinement, il a été difficile d’appliquer à la lettre toutes les bonnes habitudes et les recommandations adaptées à la santé visuelle de nos chères têtes blondes. Privés d’activités extra-scolaires, et parfois même de sorties en extérieur (pour ceux habitant en appartement) ces derniers se sont fermement ennuyés et il a souvent fallu augmenter leurs temps d’écran quotidien, sans compter les devoirs donnés sur ordinateur. En moyenne, les enfants ont passé 60% de temps supplémentaire devant les écrans pendant cette période exceptionnelle. 
Les écrans sont nocifs pour la santé visuelle, nous le savons, mais ils le sont davantage pour les enfants dont le corps est encore en formation, c’est pourquoi il faudra penser, avant la rentrée scolaire de septembre 2020, à faire contrôler leur vue pour s’assurer qu’ils ne ressentent pas de fatigue visuelle qui pourrait entraver leur retour à l’école dans des conditions optimales.

ophtalmologue-strasbourg-confinement

II/ Le télétravail

Réunions en visioconférence, travail exclusif sur ordinateur, échanges démultipliés à cause de l’isolement de ses équipes…le télétravail aura contraint de nombreux collaborateurs à développer le temps passé sur les écrans de façon exponentielle. C’est sans compter les efforts supplémentaires qu’il a fallu fournir pour certains afin de maintenir une activité en cette période de doute, ou l’incapacité à dissocier vie privée et vie professionnelle.

Tous ces facteurs réunis ont fortement augmenté l’exposition de nos yeux à la lumière bleue, reconnue comme étant nocive pour la santé visuelle. Pour s’assurer que tout va bien, il est important de faire contrôler sa vue, et éventuellement de penser à se munir de lunettes anti lumière bleue, destinées à reposer les yeux, et à maintenir un confort en vision de près concernant notre travail quotidien. Les ophtalmologues disponibles sur www.eyeneed.fr, en Normandie, mais aussi en Aquitaine, ou encore à Strasbourg, sauront contrôler votre vue; ainsi que les orthoptistes et opticiens situés sur l’ensemble du territoire français.

ophtalmologue-strasbourg-confinement

III/ La télévision

Grande source d’occupation pour les longues soirées du confinement, mais aussi pour la journée, la télévision a retrouvé ses lettres de noblesse pendant quelques semaines, tant auprès du public déjà habitué, qu’auprès des plus jeunes, plus habitués aux plateformes de streaming. Sans parler de ces fameuses plateformes qui nous ont été d’un grand réconfort pour occuper ce temps libre offert tout d’un coup. Si l’on compte les soirées, les week-ends, mais également les pauses-déjeuner ou les débuts de mâtinées pour les personnes actives, cela fait beaucoup, beaucoup de temps passé devant la télévision.

ophtalmologue-strasbourg-confinement

IV/ La console de jeux

Elle a ses adeptes, et pas des moindres : adolescents, mais aussi adultes, aiment se détendre grâce à leur console de jeu. Si, habituellement, on ne trouve que peu le temps d’y jouer, c’est une réelle opportunité qui s’est présentée aux gamers pendant la période de l’épidémie. Concentrés, souvent dans l’obscurité, les joueurs ont potentiellement mis leurs yeux à rude épreuve. Comme pour les télétravailleurs, et pour les aficionados de la télévision, il sera important de penser à consulter, pour le bien de sa santé visuelle.

V/Les risques pour la santé visuelle

La lumière bleue émise pr les écrans diffuse des ondes comprises entre 380 et 500 nanomètres. Quand on sait que la longueur d’ondes la plus nocive et la plus toxique pour les yeux est de  415-455 nanomètres, on imagine quels dégâts peuvent, à terme, causer les écrans si l’on passe des heures et des heures devant. Le risque principal pour la santé visuelle, c’est l’atteinte de la rétine, et le développement d’une DMLA. Certains ophtalmologues attribuent également à la lumière bleue la responsabilité de quelques cataractes.

VI/ Que faire pour s’assurer de conserver sa vue intacte ?

Il nous est impossible d’être assurés de conserver notre vue totalement intacte, les yeux s’usent avec le temps, comme toute chose. Néanmoins, nous pouvons aisément limiter les dégâts, en essayant de passer notre temps libre ailleurs que devant les écrans (il vaut mieux, de manière générale, regarder au loin, que regarder de près), en prenant soin de nos yeux (grâce aux lunettes anti lumière bleue par exemple), et en consultant régulièrement un spécialiste afin de contrôler notre santé visuelle.

Nos réseaux sociaux
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like