À la différence de la migraine classique, la migraine ophtalmique se traduit par des troubles visuels appelés “aura” . Quels sont les symptômes et comment la soigner ? Explications.

migraine-ophtalmique-blog-eyeneed

Qu’est-ce qu’une migraine ophtalmique ?

Causée par une réduction du flux sanguin vers l’œil due aux rétrécissements des vaisseaux sanguins, une migraine ophtalmique se déroule en deux temps :

Le déclenchement

Contrairement à une migraine classique, celle-ci se déclenche à la suite de troubles visuels annonciateurs que l’on appelle “aura”. Ces signes sont souvent d’ordre visuels, neurologiques ou olfactifs et peuvent durer de cinq minutes à une heure. Au début de la crise, une tache lumineuse se forme devant les yeux. Elle est entourée de lignes en zigzag, des points brillants et scintillants apparaissent aussi au centre du champ visuel.

Les maux de tête

Puis, surviennent les maux de tête caractérisés par :

  • des maux de tête aggravés par l’effort ;
  • une gêne éprouvée face à la lumière et/ou au bruit ;
  • parfois des nausées ou des vomissements.

D'où viennent les migraines ophtalmiques ?

La migraine ophtalmique survient en raison d’éléments déclencheurs multiples et variables selon les patients. En voici une liste non-exhaustive :

  • un changement de travail ou de mode de vie
  • un déménagement
  • un retour de vacances
  • un choc émotionnel.

D’autres facteurs peuvent déclencher une crise de migraine :

  • un état de fatigue ou un excès de sommeil
  • les variations hormonales, par exemple les règles chez les femmes
  • les variations climatiques, en particulier les chutes de pression atmosphérique, la haute altitude ou encore une chaleur excessive
  • l’hypoglycémie
  • l’hypertension
  • une déshydratation, susceptible de déclencher le rétrécissement des vaisseaux sanguins
  • certaines odeurs et aliments (tel que le vin blanc)
  • certains bruits
  • le tabagisme.
migraine-ophtalmique-blog-eyeneed

Comment les traiter ?

Le plus souvent, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène, aspirine) et/ou ceux avec des triptans (vasoconstricteurs) sont efficaces pour soulager les maux de têtes durant la crise.

Pendant une crise, le sommeil dans une chambre calme et dans le noir permet de supporter la douleur ou d’optimiser l’effet d’un médicament adapté. Il est aussi recommandé de se mettre dans un endroit calme, dans le noir et à l’abri de toutes nuisances sonores. Cela va vous permettre de mieux supporter la douleur et de renforcer l’effet du médicament pris.

Si les migraines ophtalmiques surviennent à fréquence régulière, prenez rendez-vous avec votre médecin qui pourra vous prescrire des médicaments anti-migraineux spécifiques et un traitement de fond ou vous dirigera sans doute chez un neurologue spécialiste de la migraine. Un bilan ophtalmologique peut également être utile pour écarter d’autres pathologies oculaires.

Enfin, pour prévenir d’éventuelles nouvelles crises, limitez leur apparition en ajustant quelques aspects de votre vie :

  • dormez suffisamment
  • pratiquez des activités relaxantes pour éviter le stress : méditation, yoga, massages…
  • évitez de vous exposer aux facteurs identifiés comme déclencheurs de la migraine chez vous
  • privilégiez une alimentation saine

Vos migraines ophtalmiques persistent ? N’attendez plus et utilisez la plateforme eyeneed.fr pour prendre un rendez-vous avec un spécialiste de la vue.

Nos réseaux sociaux
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like