Pour tout savoir sur la tension oculaire : qu’est-ce-que ce petit souffle d’air que vous recevez lors de votre examen ophtalmologique et que personne n’apprécie ? Qu’est-ce, au juste, que la tension oculaire, et quels risques engendre-t-elle pour la vue ? Que faire si l’on a l’impression d’être atteint de tension oculaire ? 

A quoi correspond la tension oculaire ? 

Pour comprendre ce que c’est que la tension oculaire, représentez-vous un oeil comme une petite balle, d’environ 24 mm de diamètre. Sa structure externe la plus rigide, la sclère, lui confère une certaine solidité mais pour vous rendre compte de sa structure, sachez qu’un oeil crevé est mou !

Pour garder sa forme ronde et solide, un oeil est “gonflé” grâce à un mécanisme de sécrétion d’humeur aqueuse (un peu comme de l’eau) émise par les procès ciliaires et réabsorbée par le trabéculum

C’est ce mécanisme de sécrétion qui est responsable de la tension interne à l’oeil. 

En quelque sorte, et de manière à avoir en tête une image simple, la tension oculaire correspond à la pression de gonflement d’un pneu de voiture. 

Qu’est-ce-que la tension normale ? 

La tension normale est une tension moyenne mesurée sur plusieurs milliers de patients il y a bien longtemps. 

Cette dernière est d’environ 21 mmHg, mais attention certaines personnes ont une tension bien plus élevée avec un oeil sain alors que certains malades ont une tension bien plus basse avec une atteinte du nerf optique (cela s’appelle un glaucome à pression normale). 

Comment mesurer la tension oculaire ? 

Pour mesurer correctement la pression intra oculaire, il faudrait dans l’absolu mettre une sonde à l’intérieur de l’oeil. Pas de panique ! Dans la pratique on ne le réalise pas vraiment puisqu’il faudrait percer l’oeil avec les risques que cela entraînerait. 

Donc on mesure en fait la pression en aplatissant la cornée (le petit hublot transparent devant l’oeil) pour en extrapôler la pression intra oculaire

Il n’y pas si longtemps on devait entrer en contact avec la cornée pour effectuer cette mesure. Actuellement on utilise en pratique quotidienne un petit jet d’air (le tonomètre à air) envoyé sur la cornée, lequel mesure le rebond pour en déduire la pression interne à l’oeil

Rassurez vous cet examen est rapide et absolument indolore.

Peut on sentir une tension élevée ? 

Hélas non… Tous les symptômes décrits par les patients : maux de tête, tension dans les yeux, un oeil qui tire… ne sont jamais le reflet de la tension intra oculaire

Le seul moyen de connaître le niveau de la pression intra oculaire est de faire un examen ophtalmologique. Actuellement, grâce à de nouveaux décrets de transferts de compétences (les protocoles MURAINE et RNO), les orthoptistes peuvent effectuer cette mesure. Elle reste cependant toujours interprétée par l’ophtalmologue

Quel est le risque d’avoir une tension élevée dans l’oeil ? 

Une tension légèrement élevée n’est pas toujours le signe d’une pathologie. 

Lors de la découverte d’une hypertonie oculaire il faut faire un bilan qui comprend le recueil de vos antécédents ( par exemple, on vous pose la question de savoir s’il y a déjà eu des cas de glaucome dans la famille), l’analyse du champ visuel et l’étude de l’aspect de votre nerf optique par OCT. 

Ce n’est qu’à l’issue de ces examens que l’on peut déduire si vous êtes atteints de glaucome ou seulement d’une tension légèrement élevée qui ne relève pas d’une thérapeutique. 

Est-ce-qu’une hypertonie oculaire et un glaucome sont la même maladie ? 

Non, l’hypertonie oculaire correspond à une tension au dessus de la moyenne mais avec un bilan complet de vos yeux. Le glaucome, quant à lui, correspond à une maladie du nerf optique pour laquelle la tension oculaire est un facteur aggravant. 

Faut il toujours traiter la tension oculaire ? 

Non, pas toujours. Si l’intégralité du bilan est normal, en général on ne traite pas l’hypertonie oculaire

Parfois même si le bilan est normal on peut être amené à traiter les yeux, parce qu’une tension vraiment trop élevée peut entraîner d’autres problèmes comme une oblitération veineuse de la rétine. 

Si le bilan révèle un début de glaucome, en général le premier traitement est local avec l’instillation d’un collyre qui va faire diminuer la pression intra-oculaire

 

Pour faire vérifier votre tension oculaire, rendez-vous sur Eyeneed !

J'obtiens un RDV

Nos réseaux sociaux
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like
Jeter un oeil

Le glaucome

Le glaucome touche 10% des personnes de plus de 70 ans. Selon l’Inserm, 400 000 à 500 000…