L’examen ophtalmologique appelé le fond d’oeil, effectué à tout moment de la vie, de la petite enfance jusqu’à un âge tardif, permet d’examiner, avec précision, l’état de l’intérieur de l’oeil. Indispensable pour détecter certaines pathologies oculaires, il est réalisé chez un ophtalmologue. Fond d’œil : tout ce qu’il faut savoir.

Le fond d’oeil : un examen très utile pour dépister certaines maladies de l’œil

L’oeil est une petite boîte noire, comme un appareil photo. La lumière passe par la cornée, le cristallin ou l’image s’inverse, puis vient rencontrer la rétine. À ce niveau, le signal lumineux est transformé en signal chimique puis électrique pour être ensuite analysé par les aires corticales occipitales. Le fond d’œil est un examen ophtalmologique pratiqué pour examiner l’état de l’œil à l’arrière du cristallin et notamment au niveau de la rétine. Cette fine membrane qui tapisse le globe oculaire est chargée de capter les rayons lumineux pour les transmettre au système nerveux. Le fond d’œil permet ainsi de dépister ou de suivre l’évolution de certaines affections ophtalmiques comme :

  • La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge), une atteinte de la zone centrale de la rétine entraînant une perte progressive de la vision centrale.

  • La Rétinopathie Diabétique qui atteint les sujets glycosuriques. L’excès de sucre dans le sang fragilise jusqu’à l’éclatement des vaisseaux rétiniens.

  • La Rétinopathie Hypertensive chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle qui, dans ce cas aussi affecte les vaisseaux rétiniens. L’examen doit alors être réalisé par la suite tous les un à deux ans. 

  • Le glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique qui affecte environ 4 % de personnes en France.

  • Le décollement de la rétine, un risque réel pour les personnes myopes. Chez ces patients, la partie périphérique de la rétine peut se trouver amincie voire fragilisée; ce qui peut entraîner son décollement.

Une fois le diagnostic établi, il peut, selon les cas, être nécessaire d’affiner le diagnostic par des examens complémentaires comme l’Angiographie Rétinienne ou le champ visuel. Une fois le traitement mis en place, les examens du fond d’œil permettront de suivre l’évolution de la maladie et d’évaluer l’efficacité de sa prise en charge médicale.

Un examen de précision totalement indolore

Cet examen non invasif et totalement indolore est réalisé par un ophtalmologue au moyen d’instruments d’optique (microscope, lentilles…). Il se déroule suivant différentes étapes.

Le praticien commence par dilater les pupilles grâce à l’instillation de gouttes de collyre dans les yeux. L’élargissement des pupillaires permet de mieux examiner le fond de l’œil. Une légère sensation de picotement, voire un goût désagréable dans la bouche, peut apparaître avant de disparaître après quelques secondes.

La dilatation des pupilles est optimale entre 30 et 45 minutes après l’application de collyre mydriatique, permettant dès lors de commencer l’examen. Selon la technique utilisée, il peut durer de 2 à 30 minutes.

 

On distingue trois techniques d’examen du fond d’œil

 

Le fond d’œil par ophtalmoscopie directe ou dite «à image inversée»

Cette méthode consiste à projeter une petite lumière à travers la pupille au moyen d’un ophtalmoscope (un appareil optique utilisé comme source lumineuse). Elle permet d’observer le relief de la rétine par l’obtention, sur la simple lentille de l’appareil, d’une image inversée de l’ensemble du fond de l’œil. L’utilisation de la lumière monochromatique en accentue certains détails. 

Le fond d’œil par biomicroscope

Ce procédé, toujours sans contact avec l’œil, consiste à examiner la rétine au moyen d’une lentille d’examen convexe.

Le fond d’œil avec le V3M (verre à trois miroirs)

Cet examen, plus long que les deux précédents, peut durer jusqu’à 30 minutes. Il est prescrit lorsqu’une vision complète de l’œil est nécessaire. Vingt minutes après l’application du collyre et d’un produit pour anesthésier la cornée (pour plus de confort), le praticien place directement sur l’œil une lentille spécifique à trois miroirs dénommée «verre de contact d’examen» ou «verre de Goldmann». La lentille est apposée au moyen d’un liquide de contact visqueux. Le patient doit garder les yeux grands ouverts au moment de la pose du verre qui va permettre d’explorer l’ensemble de la rétine.

Une fois l’examen terminé, le sujet présente généralement une vision floue qui disparaît au bout de deux à quatre heures. Ce désagrément est la conséquence de la dilatation de la pupille. Il est donc vivement recommandé de ne pas conduire et de ne pas reprendre des activités aussitôt après.

 

Examiner mon fond d’oeil avec mon téléphone c’est possible ? 

 

Pas pour le moment même si certains gadgets existent déjà qui permettent de faire un examen sommaire en connectant un objectif particulier à un Iphone. À l’avenir, on imagine très bien prendre une photo de son fond d’oeil, puis en obtenir une validation à distance par son médecin !

Conseils pour bien se préparer pour un fond d’œil

Avant le rendez-vous il est conseillé de :

  • Prévoir une plage horaire suffisamment large, d’environ une heure. Il s’agit du temps nécessaire pour la préparation à l’examen.

Le jour de la consultation il faut prévoir de :

  • Venir sans lentilles de contact et sans maquillage.
  • Signaler au praticien toute pathologie et notamment tout problème oculaire ainsi que les traitements en cours. L’utilisation du collyre mydriatique s’avère en effet déconseillée en cas d’une hypertension intraoculaire et notamment en cas de certains types de glaucomes.
  • Se faire accompagner par un tiers ou d’emprunter les transports en commun (ou taxi) pour rentrer.
  • Prévoir des lunettes de soleil en sortant pour éviter les éblouissements.

 

 

 

Si vous avez besoin d’un fond d’oeil, ou simplement d’une consultation ophtalmologique, rendez-vous sur Eyeneed !

J'obtiens un RDV

Nos réseaux sociaux
error
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like